Journée internationale du professeur de français

 

L’Association Libanaise des Enseignants de Français (ALEF) célèbre la

« Journée internationale du professeur de français ».

Le 28 novembre 2019, à 16 heures, s’est déroulée à l’Institut français du Liban (Beyrouth) la célébration de la « Journée internationale du professeur de et en français », grâce au soutien moral et financier de la Fédération Internationale des professeurs de français (FIPF) et à l’appui de l’Institut français du Liban qui a soutenu notre action et nous a accueillis dans ses murs.

Pour cette cérémonie, des professeurs de français, des amis de l’ALEF, des étudiants, s’étaient déplacés, malgré la situation instable qui règne dans le pays.

Nous avons eu le plaisir et l’honneur d’accueillir également M. Henri de Rohan-Geermack, Conseiller culturel adjoint, Mme Rachida Dumas, Attachée de coopération linguistique et éducative à l’Ambassade de France, M. Damien Guyard , Mme Nathalia Haddad, représentant Mme Hilda Khoury, Directrice de la DOPS, M. Ali Kazwini-Housseini et M. Alexandre Najjar, écrivain libanais francophone de renommée internationale et conseiller juridique de l’ALEF.

Mme Rima Mansour membre du Bureau de l’Association a ouvert la cérémonie.

Après avoir accueilli l’assistance, Mme Dumas a rappelé les circonstances qui ont donné naissance à cet événement. Elle a également précisé que des actions en faveur de ce jour particulier se déroulaient dans d’autres Instituts français au Liban et dans les écoles grâce aux recommandations du Ministère de l’Éducation.

Mme Salloum, Présidente de l’ALEF, a ensuite pris la parole. Elle a souligné l’importance de cette Journée qui est une reconnaissance de notre vocation.

Elle a aussi tenu à préciser que notre projet était le seul au sein de la Commission du Monde arabe (CMA) à avoir été sélectionné par le Comité international crée pour cet événement.

Le projet consistait en une interview filmée au cours de laquelle était posées deux questions :

Quelles étaient (ou quelles sont) les qualités de votre professeur de français, de maths et de sciences (créativité, innovation, interaction…) ?

Qu’est que vous attendez aujourd’hui d’un professeur de français, de maths et de sciences ?

« Je suis reconnaissante, a poursuivi Mme Salloum, aux élèves, aux étudiants, aux doctorantes et aux professeurs qui nous ont parlé de leur amour pour le français, pour leur professeur – de français, de maths, de sciences – d’hier et d’aujourd’hui qui, grâce à des méthodes innovantes, motivantes, a suscité cet amour pour une langue porteuse de valeurs humanistes. Leurs témoignages nous touchent profondément ».

Après le visionnement du reportage, Mme Slim-Hoteit, Secrétaire générale de l’ALEF a fait une synthèse des témoignages et animé le débat autour de la question suivante :

Après ces témoignages, quelles seraient d’après vous les méthodes qui pourraient susciter l’intérêt et la motivation des élèves et des étudiants dans un contexte où l’audiovisuel et le numérique prennent de plus en plus d’importance ? Quelles sont les compétences requises qu’un enseignant d’aujourd’hui ?

Plusieurs participants sont intervenus pour donner leur vision du professeur de français, de l’importance de cette langue et des méthodes qui pourraient motiver les apprenants. Finalement, il a été reconnu que les outils numériques ou autres ne sont que des outils. Ce qui compte, c’est le professeur, son amour pour son métier et les objectifs qu’il s’est fixés pour transmettre son message.

Ce projet a vu le jour grâce aux efforts conjugués des membres du Bureau de l’ALEF, en particulier Mme Randa Naboulsi qui a recueilli les témoignages de ses étudiantes, Mme Rima Mansour et Mme Ilham Slim-Hoteit, qui s’est investie dans l’organisation de cette journée exceptionnelle.

voir les photos

 

rencontre avec Alexandre Najjar

 

Rencontre avec Alexandre Najjar autour de son livre Mimosa (classes de EB8 – EB9 – S1)

(Réservée aux établissements du Nord Liban)

Pour fêter ses 30 ans,

l’Association Libanaise des Enseignants de Français (ALEF),

en partenariat avec l’Institut français du Liban

et les Editions Hatem,

organise une rencontre

entre les élèves des classes EB7, EB8 et S1

des établissements du Nord Liban et Alexandre Najjar, écrivain libanais francophone autour de son livre Mimosa.

Après le roman historique, l’auteur a composé une trilogie familiale ou autobiographique qui comprend :

L’Ecole de la guerre (1999), un récit nourri de son  expérience d’enfant, puis d’adolescent pendant la guerre du Liban.

Le Silence du ténor (2006) où il évoque sa relation avec son père, grand avocat foudroyé par la maladie.

Mimosa (2017) qui est un hommage à sa mère, une femme courageuse et dévouée, passionnée de fleurs et de plantes médicinales. 

En 2017, l’ALEF a organisé une rencontre autour de L’Ecole de la guerre et cette année, nous avons choisi Mimosa.

Alexandre Najjar a écrit ce récit pour rendre hommage à sa mère et la maintenir vivante dans la mémoire de ceux qui ont aimé et estimé cette femme exceptionnelle pour son dévouement à sa famille, sa générosité, son courage qui lui a permis de traverser les tempêtes de la vie.

Son écriture révèle son profond amour pour « l’être unique » qui lui a donné la vie, a participé, avec son père, à la formation de son caractère et inspiré sa carrière d’écrivain.

Avec tendresse, poésie, humour, l’auteur fait revivre l’enfant, la sœur, la jeune fille, l’épouse, la mère qu’elle fut, partageant sans compter un cœur tendre avec ceux qui avaient besoin de sa présence, de son aide, de son appui.

 

Si, à la fin de ce récit, on devait choisir un mot pour décrire Mimosa, ce serait le mot « amour » : amour donné, amour reçu.

 

Cette rencontre mobilise des élèves qui réfléchiront sur les liens qui unissent la mère et ses enfants par le biais d’activités ludiques :

-écriture d’un court récit à la manière d’Alexandre Najjar

-adaptation théâtrale de certains passages du livre (5 à 6 élèves sur scène)

-illustrations de la couverture ou de certains chapitres

– affiches.

-interview

D’autres activités sont laissées au choix du professeur

 

Lieu et date prévus pour cette activité culturelle :

Lieu : Institut français du Liban, Tripoli

Date : Jeudi 6 février 2019 de 10h à 12h30

 

Les établissements désireux de participer à cette rencontre voudront bien

-s’inscrire sur notre site www.alef-liban.org avant les vacances de Noël

– communiquer

  • la forme que prendra leur activité
  • le nombre de personnes que comprendra le groupe
  • le temps qui sera imparti

à Mme Sophie Nicolaïdès-Salloum, Présidente de l’ALEF ( snsalloum@yahoo.fr) et Mme Ilham Slim-Hoteit, Secrétaire générale de l’ALEF ( ihoteit@hotmail.com)

Fiche d’inscription

Rencontre avec l’écrivain Philippe Claudel

Association Libanaise des Enseignants de Français

ALEF

À l’occasion de ses 30 ans, l’ALEF, en partenariat avec l’Institut Français du Liban (IFL), vous invite à participer à une rencontre avec l’écrivain

Philippe Claudel

Dans un monde aujourd’hui déchiré par de nombreux conflits et la violence sous toutes ses formes, certains écrivains ont conscience du pouvoir de la plume comme témoignage ou dénonciation.

Philippe Claudel est de ceux-là.

Principalement auteur de romans, il s’est également illustré dans  l’art de la nouvelle Ses œuvres, très prisées, sont traduites dans le monde entier.
Passionné par le cinéma, il se lance aussi dans la réalisation de films.
Écrivain, réalisateur, Philippe Claudel reste cependant fidèle à son métier d’enseignant.

Il a obtenu de nombreux prix pour ses œuvres écrites : le prix Renaudot pour Les Âmes grises, le prix Goncourt des lycéens pour Le rapport Brodeck, le prix Marcel Pagnol pour Quelques-uns des cent regrets, le prix Roman France télévision pour J’abandonne, etc…

Par ailleurs, son film, Il y a longtemps que je t’aime a reçu le César du meilleur premier film et le César du meilleur second rôle féminin. Plusieurs de ses romans ont été adaptés à l’écran. La petite fille de Monsieur Linh est sortie en film en 2007, réalisé par Richard Berry.

L’ALEF propose une rencontre avec Philippe Claudel pour faire découvrir aux jeunes Libanais un écrivain humaniste qui ne reste pas indifférent aux souffrances des autres. Il lance un appel à la paix, à la tolérance en stigmatisant la guerre et ses conséquences : destructions matérielles, mort d’innocentes victimes, exode des populations qui fuient les lieux des combats et se retrouvent dans des camps, qui souffrent du froid, de la faim, des maladies, sans oublier les problèmes que pose actuellement l’afflux des migrants.

 

 

Les objectifs de cette rencontre 

  • Établir un dialogue entre l’écrivain et les jeunes Libanais
  • Faire découvrir une œuvre qui traite de thèmes humanistes brûlants d’actualité
  • Se familiariser avec des techniques d’écriture du courant post moderne

 

Pour cette rencontre, les romans suivants pourraient intéresser le jeune lectorat:

  • Pour le cycle complémentaire : La Petite fille de Monsieur Linh
  • Pour le cycle secondaire : La Petite fille de Monsieur Linh et Trois petites histoires de jouets.

 

  • Pour le cycle universitaire : L’archipel du chien, Parfums

 

Propositions d’activités laissées au choix du professeur:

  • Atelier d’écriture
  • Traduction (arabe, anglais)
  • Illustrations du titre ou de certains passages
  • Chansons
  • Adaptation théâtrale de certains passages
  • Tableaux de peinture

 

Lancement de l’activité : octobre 2019

Inscription sur le site de l’ALEF : Clôture des inscriptions 31 janvier 2020

Rencontre avec l’écrivain : le 20 mars 2020

Lieu de la rencontre : L’Institut français du Liban (IFL)

 

Fiche d’inscription

Mon professeur de français et en français entre hier et aujourd’hui

Projet de l’Association Libanaise des Enseignants de Français (ALEF), en partenariat avec l’Institut Français du Liban (IFL)

Pour la célébration de

la Journée Internationale du professeur de et en français

28 novembre 2019

                 

« Mon professeur de français et en français entre hier et aujourd’hui« 

 

Réaliser un reportage “Mon professeur de français et en français entre hier et aujourd’hui”.

Public à interroger : des Libanais francophones, de tous les âges (adultes, jeunes et enfants).

Lieu : à l’IFL, dans les universités et dans les écoles.

Date : durant le mois d’octobre.

Durée du reportage : 5 à 10 minutes.

Projection du reportage : le 28 novembre 2019

Lieu de projection : Institut Français du Liban – Beyrouth

 

Objectifs :

Présenter l’évolution de l’innovation chez les enseignants à travers le temps.

Faire connaître au grand public les compétences des enseignants de français et en français.

Faire ressortir par le biais des élèves les qualités de leurs enseignants.

 

Les étapes de la réalisation du reportage :

Identifier le public visé.

Prendre l’autorisation des responsables des lieux concernés.

Interroger des Libanais de tous les âges.

Filmer les interviews.

Choisir les extraits les plus pertinents.

Effectuer le montage du reportage.

Dun débat est prévu après la projection de la vidéo

 

Les questions posées

Si vous étiez prof que changeriez-vous dans les méthodes d’enseignement du français, des maths et des sciences?

Quels étaient les points positifs / qualités de votre prof de français, de maths ou de sciences?

Votre prof de français, de maths ou de sciences était-il créatif?  Pourquoi?  Comment?

Qu’est-ce que vous attendez aujourd’hui d’un prof de français, de maths ou de sciences ?

 

Matériel :

Un caméscope muni d’un microphone.

Un logiciel de montage.

 

 L’équipe :

Un cameraman.

Un assistant.

Un(e) journaliste ou une personne dévouée.

 

Confirmation de présence

Concours « Raconte-moi une histoire »

Association Libanaise des Enseignants de Français – ALEF

Beyrouth – Achrafieh – Ecole normale Nabil Azoury

www. alef-liban.org

 

À l’occasion de ses 30 ans,

l’ALEF, en partenariat avec l’Institut Français du Liban (IFL)

et les Editions Hatem,

vous invite à participer au concours

Raconte-moi une histoire”.

Ce concours est adressé aux écoles maternelles et aux cycles primaires (EB1 – EB2 – EB3 – EB4 – EB5).

 

IDENTIFICATION DU PROJET

« Raconte–moi une histoire » tourne autour du thème « LE CÈDRE”.

Durée du projet : 3 octobre  2019  jusqu’au 17 février 2020, la date limite pour déposer les productions à l’IFL (Mme Blandine Yazbeck).

Classes concernées: les classes de la maternelle et du cycle primaire.

 

CARACTÉRISTIQUES DU PROJET

 

Domaines concernés :

Le conte joue un rôle primordial dans l’enseignement scolaire. Il offre la possibilité de créer des situations d’écoute, de nourrir l’imaginaire et de provoquer des situations de langage.

Mais il contribue aussi à éveiller la créativité des jeunes dans tous les domaines, linguistique, artistique, psychologique, culturel et social.

 

Objectifs du projet

En termes de comportement :

  1. s’impliquer dans le projet,
  2. mener le travail à son terme.

 

En termes disciplinaires :

  1. se familiariser avec la structure du conte,
  2. transcrire une production langagière en écrit,
  3. produire une illustration en relation avec son texte ou inversement,
  4. mémoriser l’écriture de mots usuels les plus courants ainsi que les graphèmes les plus fréquents,
  5. lire de manière fluide et expressive son histoire,
  6. saisir son texte sur l’ordinateur. 

 

Propositions d’activités :

Les idées et les activités pourront se multiplier à l’infini…  Amir voyage dans le pays du cèdre, Cèdre, la mémoire du patrimoine, Protégeons nos Cèdres, Le trésor caché dans la forêt des cèdres, Un cèdre, une vie… etc. 

 Enseignants et élèves sont invités à inventer et à innover dans les démarches techniques et les formes de l’écriture du conte.

 

FINALITÉ

 

Comme toute activité pédagogique, le projet doit faire l’objet d’une évaluation.

Toutes les productions seront exposées à l’IFL du 25 mars au 2 avril 2020. Les écoles seront invitées à visiter cette exposition.

Au cours de l’exposition, un jury composé de quatre personnalités du monde littéraire, Mme Rachida Dumas, M. Alexandre Najjar, Mme Thérèse Hatem et Mme Blandine Yazbeck, sélectionnera les meilleures productions.

Les histoires gagnantes seront publiées et éditées par la Maison d’édition Hatem.

Les résultats seront proclamés lors de la clôture des activités qui auront célébré les 30 ans de l’ALEF (1ère semaine d’avril)

Inscription Date limite 17 février 2020 

Inscription au concours

Clôture du projet « Le livre de A à Z »

Clôture du projet « Le livre de A à Z »

                     L’ALEF  était présente…

« Le livre de A à Z », est un projet qui a impliqué, tout au long de l’année scolaire, 700 élèves des classes complémentaires dans 25 établissements privés et publics sur l’ensemble du territoire libanais.

Placé sous le Haut patronage du Ministère de la Culture, le projet a été réalisé à l’initiative de l’Association An Nour  pour  l’enseignement et l’éducation, sous la direction de Mme Rima Younès, Coordinatrice Générale, en coopération avec l’Institut Français du Liban (IFL), l’Association Libanaise des Enseignants de Français(ALEF) la Bibliothèque publique de la municipalité de Bourg el Barajiné et le Centre Al- Mayadine.

Ont pris la parole successivement   M. Hayssam Amhaz, Président de l’Association An-Nour, Madame Iham Slim-Hoteit, Secrétaire Générale de (l’ALEF), Mme Randa Naboulsi, Membre du Bureau Exécutif de l’ALEF, Mme Rima Younès, Mme BlandineYazbec, Conseillère pédagogique à l’IFL, M. Zouheir Jaloul, Vice-Président du Conseil Municipal Boug El Brajiné et M.Ahmad Bazal, Conseiller du Ministre de la Culture.

Dans son allocution Mme Ilham slim-Hoteit  a précisé : « dans le cadre de ce projet qui vise à promouvoir  la lecture et  l’écriture chez nos jeunes écrivains en herbe, les élèves étaient appelés à produire une nouvelle policière et puisque « les livres naissent des livres » la première étape du projet a débuté dans les  Centres de Documentation et d’Information (CDI) des écoles. Ecriture, choix des  illustrations, première et 4ème de couverture créées en groupe, mise en page…tout a été accompli avec  enthousiasme et passion. Ce qui a contribué à la diffusion d’une culture de plaisir du texte».

De son côté, Mme Randa Naboulsi  a dit : « Ecrire, c’est à la fois quelque chose de très simple, que tout le monde a appris à l’école et quelque chose de très savant, et  compliqué, quand il s’agit de l’activité d’écrivain.

Grâce à cette expérience d’écriture plurielle, l’acte d’écrire est devenu une activité fluide et conviviale : Les inconnus de la rue 9, Le secret perdu, Le dernier message, Un coquelicot oriental…..en voilà quelques titres de nouvelles policières  produites par nos élèves ».

La remise  des trophées pour les écoles ayant participé au  projet, des attestation et des romans aux élèves a clôturé ce projet le 13 juin dans une grande cérémonie qui s’est déroulée au Campus Rafic EL Hariri de l’Université Libanaise.

Enfin, il reste à remercier l’Association AN–Nour , pionnière dans ce domaine, tous les partenaires et l’infatigable  Mme Rima Younès pour ses efforts bien louables.

                                                                   Ilham Slim-Hoteit

                                                                       SG de l’ALEF

« Printemps francophone » à AMLIEH

 

« Printemps francophone » à AMLIEH

L’ALEF était présente…

Le 15 avril 2019, clôture du festival « Printemps francophone » fut une journée spéciale, à l’Association AMLIEH.

Une belle cérémonie, clôturant le mois de la Francophonie, s’est déroulée dans les locaux de l’Association, en présence de son S.E.M. Victor Mircea, Ambassadeur de Roumanie au Liban, S. E. Mme Laura Mircea, Ministre et conseillère Culturelle et de Presse à l’Ambassade de Roumanie au Liban, Mme Sarah Chalabi, Membre du Conseil de L’Association AMLIEH, représentante de M. Yousssef Mohamad Baydoun, Président de l’Association, Mme Farah Baydoun, Mme Sophie Nicolaïdes-Salloum, Présidente de l’Association Libanaise des Enseignants de Français(ALEF), Mme Ilham Slim-Hoteit, Secrétaire générale de l’ALEF, M. Mohamad Hamadé, Directeur du Bureau de l’Association AMLIEH , M. Abbas Balout, Conseiller du Président de l’Association, M. Mohamad Hawila,  Chef du Bureau Pédagogique, les Directrices du primaire et du collège, Mmes Maya Chalhoub et Fatima Ghadar, M. Bassam Chahine, Directeur du Lycée, Mme Anca Chaito, présentatrice du festival et un grand nombre d’enseignants, de parents et d’élèves de tous les cycles.

Nous signalons que ce grand festival qui a offert aux élèves l’occasion de s’épanouir et de s’exprimer dans une langue riche en valeurs humaines et culturelles, a été organisée par Mme Maha El Housseini-Mazraani, Chef du Département de français à AMLIEH et membre du Bureau Central de l’ALEF, en partenariat   avec L’Ambassade de Roumanie au Liban, l’Institut Français du Liban et l’Association Libanaise des Enseignants de Français (ALEF).

Tout d’abord, Mme Maha El Houseini-Mazraani, a pris la parole pour dire : « Nous célébrons ensemble, aujourd’hui, une nouvelle édition du festival de la francophonie : cet événement présente à nos élèves l’occasion de s’épanouir, comme les fleurs du printemps, dans la langue française, de vivre l’interculturel, la convivialité, l’ouverture à l’autre et la liberté d’expression. Il contribue à montrer le beau visage d’un Liban ouvert et tolérant, celui qu’on aime garder ».

 Mme Sarah Chalabi a ensuite précisé, de son côté, que l’Association AMLIEH « subit, elle aussi, le passage des saisons. Notre Histoire a débuté en 1923, et le parcours de notre institution a laissé un impact certain sur l’Histoire du Liban et l’évolution de notre société. Comme un arbre de nos montagnes, AMLIEH a des racines profondes bien ancrées dans la terre et la roche du pays. Après maintes tempêtes, nous sommes à un point de notre destinée où le choix de survivre et revivre demande un effort de chaque membre de notre communauté éducative pour aspirer à des jours meilleurs grâce à une amélioration de nos résultats. En gardant à l’esprit l’image du renouveau printanier, nous devons relever le défi d’un engagement de toutes et tous dans la durée pour espérer en cueillir les fruits ». Quant à Mme Sophie Nicolaïdès-Salloum, elle a affirmé   que « cette journée mettra en relief les talents de nos jeunes élèves qui s’épanouissent lorsqu’on leur confie une tâche qui n’est pas un devoir ou un examen de français. L’ALEF encourage ces initiatives qui permettent aux apprenants de s’exprimer librement. Apprendre par le jeu, par l’art, est un moyen agréable de prendre contact avec cette langue porteuse de valeurs universelles qui nous ouvre aussi à l’humanité ». M. Victor Mircea, Ambassadeur de Roumanie au Liban, a enfin, mis l’accent sur son plaisir de coopérer, depuis de nombreuses années, aux actions de l’Association AMLIEH et de contribuer à la promotion et l’expansion de la langue française, vecteur de dialogue interculturel.

Après les allocutions des officiels, les prestations des élèves ont commencé dans une ambiance d’enthousiasme, de plaisir et d’épanouissement. Les élèves de la maternelle au secondaire ont excellé dans les différents spectacles, faisant ainsi preuve de passion et d’engagement exceptionnel.

 

Au programme :

10h 50 – 11h 45 : 

– Danse : Tableau de printemps, classe préscolaire PS1

– Présentation des activités réalisées en partenariat avec l’Institut français en 2018-2019

– Chanson : La vie est comme un jardin, classes EB1/EB2, École primaire Amlieh

– Théâtre : Le procès du loup, classe EB3, École primaire

– Chanson : Le clown, classes EB1/EB2, Collège Amlieh

– Conte : La Chèvre et ses trois chevreaux, classe EB4, École primaire

– Chanson : Les enfants de la Terre, Classe EB4, Collège Amlieh

– Diaporama PPt : Dessine – moi un proverbe, classes EB6, École primaire

– Chanson : Parler à mon père, de Céline Dion, classe EB5, Collège Amlieh

– Théâtre : Topaze de Marcel Pagnol, classe EB7, Collège Amlieh

– Présentation : Saison France – Roumanie, Classe EB8, Collège Amlieh

– Diaporama PPt : Histoire des alphabets : Le Graffiti, classe ES1, Lycée Amlieh

– Chanson : On écrit sur les murs, classe EB4, École primaire.

 

Après la remise des Prix du rallye lecture aux élèves, M. Mohamad Youssef  Baydoun, Ex- Ministre de l’Education et de l’Enseignement Supérieur au Liban  et Ex-Président de l’Association AMLIEH, nous a accueillis chaleureusement dans le prestigieux Salon d’honneur  historique de l’Association.                                                                              

                                                                       Pr.  Ilham Slim-Hoteit

                                                              Secrétaire Générale de l’ALEF

Amlieh

Témoignages post-colloque des intervenants et de l’IFL

Témoignages post-colloque des intervenants et de l’IFL

 

Chère Madame

Je voulais vous féliciter pour l’organisation et le contenu de votre colloque qui a été une véritable réussite.

Bien cordialement 

Rachida Dumas

Attachée de coopération éducative

Directrice du département langue française

Institut français du Liban

 

———————————

 

Bonjour à tous et à toutes 
Ce petit mot pour vous dire que mon voyage de retour vers la France s’est très bien passé. 
Surtout, je tenais à vous remercier pour tout, accueil, organisation, échanges et discussions, humanité qui nous ont réunis pendant ces journées. Et un mot tout particulier à toutes les organisatrices de cette belle conférence. 
J’espère donc à très bientôt, au Liban avec plus de temps. 
Je vous souhaite une très belle fin de conférence 
Merci encore 
Bien à vous 
Samuel  Nowakowski

Université de Lorraine, 

Associate Professor

 

———————————

 

Cher(e)s ami(e)s

Je suis bien rentré à Agadir. Je voudrais vous exprimer mes remerciements sincères pour ce colloque plein d’enseignements et d’échanges  et aussi pour votre hospitalité et votre accueil chaleureux. C’était très court mais très instructif. J’espère vous revoir tous une autre fois au Maroc ou ailleurs.

Voici le lien vers une vidéo qui montre quelques images du colloque. J’espère qu’elle vous plaira et vous rappellera les moments passés ensemble. Encore une fois merci au comité d’organisation qui a accompli un boulot superbe. https://www.youtube.com/watch?v=zkxSx2Mc4sE&feature=youtube

Amicalement

Ahmed ALMakari

Prof. Dr. Ahmed ALMAKARI
Professeur de l’Enseignement Supérieur
Consultant-Formateur International en E-learning 

 

———————————

 

Chère Madame Hoteit, cher( e) s collègues,

Mes remerciements les plus sincères à vous et à cette formidable équipe qui a tout mis en œuvre pour réussir cette fructueuse rencontre scientifique. Un grand merci à tous les chercheurs d’ici et d’ailleurs pour ces moments d’échanges et de partages.

Au plaisir de vous rencontrer encore une fois à Beyrouth ou quelque part dans le monde. ! Très bonne continuation à tous.

Amitiés.

Zeineb BEN GHEDHAHEM, Université de Tunis

 

———————————

 

Bonjour Dr. Slim-Hoteit,

J’espère que vous vous portez très bien.

Je vous remercie de m’avoir accueillie au colloque.

Je tiens à vous féliciter d’avoir organisé une manifestation académique internationale distinguée par son thème, ses intervenants et leurs interventions, son accueil et surtout par le souci des organisateurs d’assurer la qualité et la réussite.

J’étais aussi très contente d’avoir rencontré mes Professeurs, vous et Dr. Sophie Salloum.

Permettez-moi de vous le dire dans notre langue maternelle :

الله يديم عليك الصحة والعافية

Mes sincères sentiments.

Dr. Zeina MAKKI ,Université Libanaise,Faculté de Tourisme

 

———————————

 

 

Chers tous,

Merci à tous pour cette incroyable expérience, ces très belles rencontres et l’accueil qui nous a été réservé !

A très bientôt j’espère,

Sarah Delbois : ENSEIGNANTE DE FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE SUR UNE PLATEFORME VIRTUELLE

 

 

———————————

 

 

Bien chers tous,

Je tenais également à vous remercier pour ce très beau colloque enrichissant autant scientifiquement qu’humainement. J’ai beaucoup appris pendant ces quelques jours passés à vos côtés, merci infiniment pour cela. Et bien sûr pour la découverte du Liban, de ses très belles universités et de ses enseignants. C’est une « générosité connectée » que je retiens de ce colloque sur le numérique ! 

 

N’hésitez pas à revenir vers moi, si vous pensez que je peux être la bonne personne ressource. Portez vous bien et très bonne continuation à chacun. 

Bien à vous,

Maud Ciekanski

Université de Lorraine
Laboratoire ATILF (UMR 7118, UL / CNRS)
Responsable scientifique de l’équipe « didactique des langues et sociolinguistique »

 

———————————

 

Chère Ilham, chère Randa, chers tous,

 

Les échanges (numériques) post-colloque sont presqu’aussi riches que les échanges pendant le colloque ! Comme mes compagnons intervenants, je souhaite vous remercier du fond du cœur pour votre générosité, pour l’organisation dont vous vous êtes chargées, pour la découverte du Liban que cela nous a permis. Je garde des souvenirs bien imprimés de ces trois jours, des enseignements de toutes sortes que cela m’a fourni. 

 

Bonne continuation pour le bon usage du numérique dans vos contextes spécifiques d’enseignement-apprentissage,

Toffoli  Denyze
Associate professor / Maître de conférences en anglais / didactique des langues
Directrice du Pôle Langues pour spécialistes d’autres disciplines (LanSAD)
Université de Strasbourg, Faculté des Langues

 

———————————

 

Chère Pr. Hoteit, chère Pr. Salloum, Chère Dr. Naboulssi, chère Joséphine et Cher Habib,

 

De retour à Constantine, j’ai été  happée par le travail… Heureusement que vous m’avez offert un moment de répit. 

Je vous remercie infiniment pour la chaleur de votre accueil, pour vos nombreux témoignages d’amitié,  pour l’excellence de l’organisation du colloque et pour les inoubliables visites des musées. 

J’ai été très touchée par la confiance que vous avez placée en moi en m’ associant à la rédaction du rapport de synthèse du colloque. 

 

J’espère de tout cœur que les liens tissés grâce à ces rencontres de haute qualité scientifique augurent de longues collaborations et surtout d’une longue et indéfectible amitié.

 

 Dans l’espoir de nous revoir bientôt  pour partager ensemble des moments aussi agréables.

 

Sincèrement

Nedjma  Cherrad

Université Frères Mentouri Constantine 1 – Algérie – Faculté des Lettres et Langues.

Laboratoire Sciences du Langage Analyse du Discours et Didactique