Cérémonie de remise des prix du concours « Journalistes en herbe » 2024

« Journalistes en herbe »
16 avril 2024
S’est déroulée la cérémonie de remise des prix du concours
«Journalistes en herbe »
Etaient présents : la Présidente de l’ALEF, Mme Sophie Nicolaïdès Salloum , les membres du Bureau Central de l’ALEF Mesdames Ilham Slim-hoteit , Maha Husseini Joséphine Akl, Faten Khaled Kobrosli , Ghiwa Ghanem , Natacha Mneimneh , Leila Sayed , Carole Khanso El Ghoury et M. Habib Zorkot , les enseignants qui ont encadré le projet, les coordinateurs de français dans les établissements scolaires et un grand nombre d’élèves .
La séance a débuté par le discours d’accueil de la Présidente :
« Aujourd’hui c’est la proclamation des prix du concours « Journalistes en herbe qui suit la formation sur l’écriture d’un article de presse animée par Mme Blandine Yazbeck et initié par notre collègue Mme Leila Sayed.
Mme Sayed est un membre très actif de l’ALEF. Elle est enseignante du cycle secondaire et coordinatrice de la langue française à Al Massar International College avec une expérience de 15 ans dans l’enseignement. Elle est également contrôleuse aux examens officiels.
Le projet dont elle est l’initiatrice vise à favoriser l’apprentissage des règles de la langue française, à développer l’analyse et la synthèse de l’information, à stimuler la reformulation de la phrase, à renforcer les compétences du travail en groupe… Le travail collaboratif susciterait plusieurs talents entre reporter, rédacteur, dessinateur et illustrateur…
Les productions des élèves ont confirmé ces talents et vous découvrirez des journalistes en herbe, acteurs, reporters, dessinateurs et metteurs en scène dignes d’un professionnel.
Au nom de l’ALEF, je remercie les établissements qui ont encouragé les élèves à participer à ce concours et les enseignantes qui ont encadré leurs travaux.
Je remercie également les membres du Bureau central pour leur engagement en faveur de l’ALEF et leur attachement à la promotion du français et de la francophonie. En particulier Mme Leila Sayed, initiatrice du projet .
Mes remerciements s’adressent également à M. Habib Zorkot, notre webmestre, chargé du numérique : inscriptions, réception des travaux, projection des vidéos, tâche qu’il assume avec conscience et savoir-faire malgré ses nombreuses obligations et Mme Ilham Slim-Hoteit, notre Secrétaire générale, chargée du suivi de cette activité, lourde tâche qu’elle accomplit avec dévouement et une patience à toute épreuve.
Je remercie la FIPF d’avoir accrédité ce concours.
Mes remerciements s’adressent à M. Zmitrowicz, attaché de coopération pour le français à l’Ambassade de France, pour la large diffusion de nos activités.
Enfin, j’adresse ma reconnaissance à l’Ambassade de France dont le soutien moral et financier ont contribué à l’organisation de cette activité ».
Ont suivi la projection des vidéos par M. Habib Zorkot et l’entretien avec les élèves qui ont surtout témoigné de leur joie de participer à cette activité qui leur a permis de découvrir leurs différentes compétences, le plaisir de travailler en équipe et de se distraire utilement et agréablement.
Quelques témoignages :
« Merci de m’avoir donné la chance de participer à une telle activité qui m’a vraiment fascinée, surtout que j’ai découvert mon penchant vers le journalisme. J’ai remarqué que j’aime bien être journaliste et que le fait de chercher des informations et de travailler en coopération avec les autres est vraiment fascinant. Merci de nous avoir permis de nous exprimer si librement.
J’espère que le travail de notre équipe sera à la hauteur de vos attentes (Aline Saad, Lycée Al Kawthar, Eb7)”
Rahaf Chahine et Yasmine el Amin ont également témoigné de leurs expériences :
« C’était une expérience intéressante qui nous a offert l’occasion de travailler en groupe, d’échanger des idées et de faire des recherches. J’ai vécu le rôle du journaliste et j’ai appris comment collecter les informations, les vérifier et les transmettre »
« En ce qui me concerne c’était une expérience fructueuse et inoubliable. J’ai joué le rôle de journaliste : j’ai fait des recherches, filmé une vidéo, écrit tout un article de presse. Tout cela était amusant et utile en même temps :on a enrichi notre lexique en langue française et on a appris beaucoup sur la pollution ».
Le Comité d’Organisation a salué les efforts remarquables des élèves des Saints-Cœurs Ain Ebel (SSCC) qui suivent les cours et participent aux activités à distance, défiants ainsi les circonstances pénibles que traverse notre cher pays.
Ensuite l’initiatrice du concours Madame Leila El Sayed a pris la parole :
« C’est avec un immense plaisir que je célèbre la réussite du concours Journalistes en Herbe, qui va bien au-delà d’une simple compétition. Il s’agit d’une initiative d’une importance capitale pour l’amélioration du niveau de français chez les élèves, mettant l’accent sur l’un des aspects fondamentaux de l’apprentissage : la capacité à former son propre texte loin du plagiat.
En effet, rédiger un article de presse ne se résume pas à compiler des informations existantes. Il s’agit d’un exercice intellectuel exigeant qui requiert une appropriation profonde du sujet, une analyse critique des sources et une expression personnelle claire.
Cette méthodologie encourage ainsi les élèves à s’éloigner des sentiers battus du copier-coller et à s’engager dans un processus créatif de production textuelle. Ils apprennent à reformuler les informations, à organiser leurs idées de manière logique et à développer leur propre style d’écriture.
Les articles produits par les élèves témoignent de cette évolution remarquable. Loin de se contenter de reproduire des informations, ils proposent des analyses originales, des réflexions personnelles. Quant aux vidéos réalisées, elles témoignent d’une réelle maîtrise des techniques audiovisuelles, à savoir : montage dynamique, cadrage soigné, choix judicieux des illustrations : tous ces éléments concourent à rendre les messages percutants et engageants.
Mais ce qui frappe encore plus, c’est l’aisance et la clarté de leur discours en général. La plupart s’’exprime avec confiance et assurance employant un vocabulaire riche et précis. Leur passion transpire à travers leurs mots, et ils parviennent à captiver notre attention dès les premières secondes.
Ce projet n’est pas seulement une compétition, mais avant tout un formidable outil pédagogique qui permet aux enseignants aussi d’initier leurs élèves dans le développement de leur propre voix.
Je tiens à adresser mes plus chaleureuses félicitations à tous les participants, élèves et enseignants encadrants, pour leur engagement remarquable et la qualité exceptionnelle de leurs productions.
Pour terminer, ce concours est une initiative exemplaire pour l’amélioration du niveau de français chez les élèves, puisqu’il met l’accent sur l’apprentissage crucial de la production textuelle originale. Il nous rappelle que la maîtrise de la langue passe par la capacité à penser par soi-même et à exprimer ses idées de manière authentique ».
Enfin, c’est le moment tant attendu de la proclamation des prix par la Présidente :
A) Lauréats :
1. Al Massar International College
« La pollution menace notre demain » Classe EB9
Professeur : Mme Leila Sayed
Elèves : Nour Aziz- Nour Awad- Ahmad Fahad
Bien présenté. Bone mise en scène
2. Ecole Saint-Maroun Tripoli
« Tripoli au service du développement durable »
Professeur : Mme Rim Khalaf
Elève : Tala Osman
Expression aisée
3. Lycée Al Rahme
« La pollution » EB8
Professeur : Hoda Fahès
Elève : Ahmad Fakih
Bien présenté avec aisance. Belle mise en scène.
4. Lycée Al Imam Al Hassan
“ La pollution”
Professeur : Mme Mirvat Zeaïter
Elèves : Hawraa Al Hajj – Zahraa Jambeih – AliRida Hydar
5. Lycée Al Imam Al Jawad trois productions
Professeur : Mme Ghada Zreik
a. “ChatJPT ce phénomène secoue-t-il l’enseignement ? »
Elèves : Nour Chadad – Manessa Ahmad
b. « L’intelligence artificielle et l’avenir de l’éducation »
Elèves : Mahdi Abou Daya – Fatima Zahra Zaïaiter- Mariam Al Sayd Ahmad- Ghada Ahmad
c. « La pollution au Liban : un voile obscur de la beauté naturelle »
Elèves : Lyn Sahili – Mariam Jomaa
6. Lycée Al Kawthar trois productions
Professeurs : Mme Bouchra Moukaled – Mme Ghada Ghosn – Mme Lina Saleh – Mme Ranim Ghazale,Reada Ahmad.
a. « La pollution : empoisonnement ascendant » EB7
Elèves Aline Saad – Rahaf Chahine – Yasmine Amine – Zahraa Mohamed – Mouhamad Haydoura – Ali Menhem – Ali Rizek
b. « L’I.A. Une épée à double tranchant » EB8
Sara Najdi – Hawraa Samhat – Yasmina Hawime – Mostafa Kanaan (dessin/animation) – Mahmoud Hallal – Kamel Dargham -Mohamad Hussein Fadlalla , Très original
c. « La guerre » EB9
Elèves : Rana Chalhoub – Zahaa Samhat – Mariam Edelbe – Kinda Faour, Jana Mahdi.
7. Saints-Coeurs Ain Ebel 2 productions: Enseignante : Jessy Haddad
a. « L’I.A. Un progrès ou une décadence ? » EB8
Elèves : Karem Ammar – Tia Dick – Carl El Hajj – Hazal Beydoun
b. “L’eau une ressource vitale en danger » EB9
Enseignante: Riham Ammar
Elèves : Ranine Hussein – Yara Ammar
B) Prix spéciaux
Greenfield College EB7
« Un avenir inattendu »
Professeur : Mme Diana Hamoud
Elèves : Fatima Chawaykani- Hawraa Hamadi- Miral Mehanna
Lycée Al Ichraq EB7
Professeur ; Mme Zeinab Cheyatou.
« La guerre »
Elève : Naïm Cheyatou
Pour clôturer Mme Ilham Slim-Hoteit a rappelé les activités du programme 2024 :
Le 10 mai : le concours « Racontez- moi une histoire captivante sur la biodiversité »
Le 25 mai : « Rencontre avec une écrivaine journaliste Madame Roula Azar Douglas »
Ilham Slim-Hoteit
Secrétaire Générale de l’ALEF

Les vidéos du concours théâtre 2024

La nature c’est pas jolie
Lycée Français International Elite

Mon Bien Etre
Lycée Français International Elite

Sauvons la goutte d’eau
Lycée Adonis – EB7

Le jardin magique
SSCC Aïn Ebel EB6

Beyrouth entre le passé et le présent
Al Massar International College

La Belle et la Bête
Ecole Al Baraem – EB4

 

Cérémonie de remise des prix du « Concours Théâtre » 2024

Mercredi 20 mars 2024 la Journée Internationale de la Francophonie
Dans une ambiance festive, l’Association Libanaise des Enseignants de Français (ALEF) a célébré, hier, la Journée Internationale de la Francophonie par la cérémonie de remise des prix du concours « jeu de théâtre : pourquoi le jeu de théâtre en classe de français ?» en présence de Madame Marina Chammas, Chef de Département de français au CRDP, la présidente de l’ALEF Madame Sophie Nicolaïdès-Salloum , les membres du Bureau Central Mesdames Ilham Slim-Hoteit, Joséohine Akl , Maha Husseini , Ghiwa Ghanem,
Faten Khaled Kobrosli , Hasna Bouharfouche , M. Habib Zorkot et d’un grand nombre d’enseignants, d’élèves et de responsables pédagogiques.
Pour commencer le discours d’accueil de la Présidente Madame Sophie Nicolaïdès-Salloum :
« Aujourd’hui, 20 mars, nous célébrons la Journée internationale de la Francophonie par la proclamation des prix du concours « Jeu de théâtre : pourquoi le jeu de théâtre en classe de français ? »
Le théâtre est une activité ludique qui aide les apprenants à pratiquer l’expression orale, à s’exprimer avec le corps, à manifester l’habilité manuelle dans la création de décors, de costumes, de s’exprimer en musique ; enfin, les aspects techniques des éclairages et des effets de scène sollicitent la créativité.
Les participants ont fait preuve de créativité, de nombreux talents et nous ont révélé des conteurs, des metteurs en scène, des comédiens, des chanteurs… ce qui prouve le plaisir éprouvé par les apprenants à jouer une scène de théâtre en français.
Au nom de l’ALEF,  je remercie les établissements qui ont encouragé les élèves à participer à ce concours et les enseignantes qui ont encadré leurs travaux.
Je remercie également les membres du Bureau Central pour leur engagement en faveur de l’ALEF et leur attachement à la promotion du français et de la francophonie. En particulier Mme Ghiwa Ghanem, initiatrice du projet et animatrice de la formation qui a précédé ce concours. Mes remerciements s’adressent également à M. Habib Zorkot, notre webmestre, chargé du numérique ; inscriptions, réception des travaux, projection des vidéos, tâche qu’il assume avec plaisir et Mme Ilham Slim-Hoteit, notre Secrétaire Générale, chargée du suivi de cette activité, lourde tâche qu’elle accomplit sans faillir.
Je remercie la FIPF d’avoir accrédité ce concours.
Mes remerciements s’adressent à M. Zmitrowicz, attaché de coopération pour le français à l’Ambassade de France, pour la large diffusion de nos activités.
Enfin, je remercie l’Ambassade de France et la Représentation de l’Organisation Internationale de la Francophonie au Moyen-Orient pour le soutien moral et financier qui ont contribué à l’organisation de cette activité ».
Après le discours d’accueil de la Présidente, Madame Hasna BouHarfouch, la maîtresse de cérémonie, a annoncé la projection des vidéos par M. Habib Zorkot.
M. Zorkot a précisé que vu le temps qui lui est imparti, il ne pourra pas projeter l’intégralité des vidéos qui seront, par la suite diffusées, sur la chaine YouTube de l’ALEF.
A suivi l’entretien avec les élèves par Madame Ilham Slim-Hoteit qui a apprécié les différentes compétences manifestées lors de ce concours « Le prochain Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement Francophones se tient, comme vous le savez, au Château de Villers-Cotterêts en France le 4 octobre avec pour thématique « créer, innover, entreprendre en français » : vous avez créé, innové et entrepris avec beaucoup de courage, d’amour et d’enthousiasme en français, cette belle langue de partage que nous avons en partage ». Les réponses des élèves ont révélé leurs plaisirs de s’exprimer en français et leurs compétences développées par la participation au concours « jeu de théâtre », une activité intéressante et créative qui leur a permis d’innover et d’apprendre « autrement », d’une façon ludique.
Ensuite, Madame Ghiwa Ghanem-Marouni, l’initiatrice du projet a pris la parole pour témoigner « C’est avec une grande joie et une profonde admiration que je me tiens devant vous aujourd’hui pour célébrer les travaux remarquables réalisés par vos élèves en théâtre.
Nous avons voyagé dans ce monde où les mots et les gestes se mêlent pour sensibiliser, inspirer et agir. Nous nous sommes imaginés sur scène, entourés de ces élèves. Sans que les lumières ne se tamisent, sans que le rideau ne se lève.
À travers quelques jours de répétitions, de créativité débordante, les élèves ont réussi grâce à leur imagination à donner vie à des histoires captivantes sur scène en faveur d’un avenir durable.
Ces jeunes artistes ont su incarner des personnages, transmettre des messages puissants, parfois de manière humoristique, avec une maîtrise remarquable. Chaque geste, chaque intonation et chaque mouvement étaient empreints d’une vérité et d’une authenticité qui ont touché nos cœurs.
Derrière ces performances, il y a eu des encadrants, enseignantes et coordinatrices dévouées, passionnées et inspirantes. Votre expertise et votre guidance précieuse ont permis à vos élèves de découvrir leur plein potentiel. Nous vous sommes profondément reconnaissants pour votre dévouement et votre détermination à nourrir les talents de vos élèves. Vous avez fait preuve d’un amour inconditionnel pour les arts et d’une volonté indéfectible de transmettre votre savoir.
Aux élèves, je tiens à vous dire combien nous sommes fiers de vous. Votre discipline et votre engagement sont des exemples pour nous tous. Vous avez su transformer des mots en émotions et des scènes en souvenirs inoubliables. Vous êtes une source d’inspiration pour vos camarades et pour vos familles. Continuez à cultiver votre passion et à repousser vos limites.
En conclusion, que cette expérience théâtrale soit le début d’un cheminement artistique riche en découvertes et en succès pour nos élèves ».
Le moment fort attendu est arrivé avec la proclamation des prix par la Présidente :
« Grille d’évaluation : prononciation et élocution ; maîtrise de la langue ; expressivité et intonation ; cohérence et fluidité ; interaction et collaboration ; créativité et intonation ; scénographie et confiance ; respect des consignes.
Les travaux proposés s’inscrivaient dans le thème général de cette année : Education au développement durable : Biodiversité – Changement climatique – Contact de l’homme avec la nature.
Le jury s’est fondé sur cette grille pour sélectionner les lauréats.
Lycée Adonis : Classe EB7
Enseignante : Mme Tahanie Takech
Titre : « Sauvons la goutte d’eau » Un travail collaboratif
Réalisateurs : Ahmad Amhaz – Lamar Rihan – Mohammed Rihan
Coordinatrice de la langue : Dr Laurette Moukarzel
Costumes : Mme Nassab Yaghy – Mme Sara Doghman
Photos et illustrations : Jad Jaber – Ahmad Amhaz
Personnages et comédiens :
Le narrateur : Khodr Masri
Elodie, la grand-mère : Sabine Sbeih
Nature : Massa Hmedeh
Ulysse : Ali Mcheik
Crystaline : Aya Obeid
Saints Cœurs Aïn Ebel
1. Un travail collectif des classes EB7, EB8, EB9
Enseignante : Mme Riham El Ammar
Titre : « EcoHarmonie »
Elèves :
Tracy Sleiman (EB8) – Jenny Zarka (EB8) – Joud Farah (EB7) – Mya Hasrouni (EB7)
Mise en scène : Hadi Naddaf (EB9)
 2. Classe EB6
Titre : « Le jardin magique »
Comédiens:
Jana Ayoub – Chloé Chaaya – Sandra Fares – Louna Matar – Maroun Ayoub – Joud Houssein – Rawad Beydoun – Youssef Faraj
Al Baraem : Classe : EB4
Enseignante : Wafaa Amhaz
Coordinatrice : Donia Al Arja
Titre : « La Belle et la bête »
Elèves : Rawan Nasriddine – Yassine Jaafar – Zeinab Jaafar – Joud Allam
Al Massar International College
Travail collectif, Classes : EB9- ES1-ES2
Enseignante : Mme Leila Sayed-Hussein
Titre : « Beyrouth entre le passé et le présent »
Scenario : Leila Sayed-Hussein – Hani Fahes
Réalisatrice : Hanine Ajame
Comédiens : Zeinab Bteih (EB9) – Hanine Ajame (ES1) – Doha Esmaïl (ES2) – Nour El Rez – Nour Awad – Tala Yehawi (EB9) – Mariam Naïm (EB9)
Lycée Français International Elite
Enseignante: Mme Fatma Damhaj
1. Classe de CE2
Titre : « La nature n’est pas jolie »
Elèves : Celia Hasbini- Lynn Freij
2. Classe de CM2
Titre : « Mon bien-être »
Elèves : Adam Sheblak- Ghazi Freij “
Enfin, la Clôture : les organisateurs ont fait le bilan de la cérémonie en insistant sur l’intérêt de participer à ces activités extrascolaires enrichissantes.
Pour terminer, Madame Nicolaïdès-Salloum a rappelé les activités à venir :
« Ecrire une histoire captivante sur la biodiversité » le 10 mai ; Rencontre avec une écrivaine et journaliste Mme Roula Azar-Douglas ; Concours « Un voyage dans un futur technologique » le 6 décembre.
Ilham Slim-Hoteit
Secrétaire Générale de l’ALEF

Cérémonie de remise des prix du concours « La bande dessinée et l’écriture créative en classe de français : réalisation de BD numériques »

Cérémonie de remise des prix du concours « La bande dessinée et l’écriture créative en classe de français : réalisation de BD numériques »
Pour le mois de la Francophonie, la bande dessinée à l’honneur
Dans le cadre des activités du mois de la Francophonie s’est déroulée, jeudi 7 mars 2024,
la cérémonie de remise des prix du concours « La bande dessinée et l’écriture créative en classe de français : réalisation de BD numériques », organisée par l’Association Libanaise des Enseignants de français (ALEF) en partenariat avec L’Institut Français du Liban (IFL), La Représentation de l’OIF au Moyen –Orient (REPMO) et la Fédération Internationale des Professeurs de Français(FIPF).
Etaient présents Mme TUY HA VU, Attachée de programmes à la Représentation de l’OIF au Moyen-Orient (REPMO) représentant Monsieur Lévon Amirjanyan, Directeur de la (REPMO), la Présidente de l’ALEF, Madame Sophie Nicoladès –Salloum, les membres du Bureau Central Mesdames, Ilham Slim-Hoteit, Joséphine Akel, Ghiwa Ghanem, Maha Husseini-Mazraani, Carole Khanso El Ghouri, Leila El Sayed Houssein et M.Habib Zorkot, Madame Georgette Chouaib et M.Michel Arja, Directeurs de l’école El Baraeem, les enseignant.e.s de français qui ont encadré les travaux des élèves , les responsables pédagogiques et les élèves.
La séance a débuté par le discours d’accueil de la Présidente.
« Mme Thuy Ha Vu, Attachée de programmes à la représentation de l’Organisation de la Francophonie au Moyen-Orient
Mesdames Messieurs en vos titres et qualités
Chers Collègues chers élèves
Au nom de l’ALEF, je vous souhaite la bienvenue
Dans le cadre des activités du mois de la francophonie, nous célébrons aujourd’hui la remise des prix du concours «La bande dessinée et l’écriture créative : réalisation de BD numériques ».
Lire une BD est une activité plaisante et une ressource originale et efficace pour apprendre le français. Réaliser une BD est aussi une activité plaisante qui permet à l’apprenant de pratiquer ses connaissances en français.
Les participants ont fait preuve d’une très bonne maîtrise du numérique, de créativité et d’une imagination fertile.
Les membres du jury ont éprouvé un grand plaisir et une grande satisfaction en lisant leurs travaux : des scénarios bien conçus, des cases et des planches, des dialogues et des onomatopées, entre autres, une expression correcte ont prouvé que la réalisation d’une BD les a intéressés. Leurs productions étaient dignes d’un professionnel.
Au nom de l’ALEF, je remercie les établissements qui ont encouragé les élèves à participer à ce concours et les enseignantes qui ont encadré leurs travaux.
Je remercie également les membres du Bureau central pour leur engagement en faveur de l’ALEF et leur attachement à la promotion du français et de la francophonie. En particulier Mme Maha Husseini, initiatrice du projet et animatrice de la formation qui a précédé ce concours. Mes remerciements s’adressent également à M. Habib Zorkot, notre webmestre, chargé du numérique ; inscriptions réception des travaux, projection des vidéos, tâche qu’il assume avec plaisir et Mme Ilham Slim-Hoteit, notre Secrétaire générale, chargée du suivi de cette activité, suivi chronophage qui occupe une grande partie de son temps mais elle ne se dérobe jamais à son devoir.
Je remercie la FIPF d’avoir accrédité ce concours.
Mes remerciements s’adressent à M. Zmitrowicz pour la large diffusion de nos activités.
Enfin, je remercie l’Ambassade de France pour le soutien moral et financier qui a contribué en partie à l’organisation de ce concours.
Je remercie l’Organisation Internationale de la francophonie en la personne de Mme TUY HA VU pour le soutien moral et financier qui a contribué en partie à l’organisation de cette activité ».
Ont suivi la projection des bandes dessinées par M. Habib Zorkot et l’entretien avec les élèves par Madame Slim-Hoteit qui les a interrogés sur le travail en équipe, le choix du thème, le message, le numérique et les applications utilisées, surtout l’application BDNF : les élèves ont exprimé avec beaucoup d’enthousiasme leur plaisir de participer à cette activité créative, de travailler en équipe et de se sentir de bons citoyens luttant à préserver la terre , et être utiles à la société.
Madame Thuy Ha Vu a apprécié le travail fait et a confirmé que la REPMO de l’OIF soutient l’action de l’ALEF en faveur de la Francophonie au Liban.
Madame Maha Husseini Mazraani initiatrice du projet a pris la parole pour témoigner de cette expérience :
« – La BD a connu de grandes évolutions depuis 20 ans, elle constitue aujourd’hui l’un des genres littéraires majeurs de l’édition en France et dans le monde.
– Outil ludo-éducatif, elle constitue un support pédagogique à part entière dans l’éducation
linguistique, artistique, culturelle et citoyenne des apprenants.
– Les enseignants et documentalistes qui font participer leurs élèves aux concours BD organisés par l’ALEF témoignent de l’intérêt des jeunes pour ce projet.
Mme Husseini-Mazraani a ensuite présenté la grille d’évaluation adoptée lors de la délibération :
Grille de L’évaluation :
Présentation des BD ; Thèmes-sous-thèmes ; Scénario : histoire – texte (récit + dialogue + langue) images ; mise en page : respect de la technique (les codes et les règles de la BD) ; BD numérique ; Application utilisée ; Originalité.
Elle a analysé les BD produites par les participants
Présentation des BD produites par les apprenants
– Les apprenants ont réalisé des BD de différents styles et genres. Elles sont numériques crées en PDF. Certaines BD sont présentées en vidéo accompagnée / ou non de musique. Exemple : la BD « Superman au service des écolos ou la lutte contre la pollution » : les dialogues sont joués par les voix des élèves. Un podcast sur le thème de la BD a été présenté par un groupe d’élèves : BD : « La terre propre, mission accomplie ».
– Les albums de BD sont composés de deux à cinq planches. Ce qui est conforme à la consigne du concours. La page de couverture de certains albums sont très originales et illustrent bien le thème. Exemple : la BD « Les Ecolos – Héros… » : Images de l’homme, de la faune et de la flore). La première de couverture manque dans certaines BD.
– Les productions sont collectives (groupes de deux à quatre élèves).
La mise en page
La mise en page est très réussie, elle présente différents styles. Les gouttières qui séparent les cases sont présentes. Le nombre et la disposition des cases dans la planche varient d’une planche à une autre. Les bulles parfois éclatent et dépassent la case pour exprimer une action vive ou une forte émotion. Les strips sont classiques linéaires ou de formes originales.
Niveau technique
– Les BD présentent une bonne appropriation des codes et des règles de la BD : (scénario, dialogues, personnages, décor, dessins, planches, strips ou bandes, cases ou vignettes, onomatopées, etc.)
– L’application numérique BDNF est utilisée dans le processus de création de 4 BD. D’autres outils numériques gratuits ont aidé les apprenants à réaliser leurs BD numériques.
Ce qui montre qu’ils ont acquis des compétences numériques avancées.
Conclusion
Le projet BD permet d’articuler le plaisir de la lecture, l’appropriation des codes de la BD et l’utilisation d’applications numériques. La création par les apprenants de leurs propres BD met en valeur leurs compétences linguistiques, artistiques culturelles et sociales.
Ils deviennent de bons citoyens, acteurs du changement du monde. Ils agissent pour la préservation de la planète et pour le bien des générations futures ».
Enfin la maitresse de la cérémonie Mme Juliana Makhoul a annoncé le moment fort de cet événement « le moment d’or qui met le terme à la cérémonie arrive , Madame Nicomaidès – Salloum proclame les prix :
I. SC Ain Ebel 3 BD
1. « Les écos-héros contre la pollution » EB5 4
Professeur : Mme Jessy Haddad
Elèves : Ahmad El Sayed- Théo Haddad- Rania Amar- Kayan Becharra
BD numérique. Images riches de couleurs ; bulles bien placées ; onomatopées- Respect de la technique
Message : Agir aidés par les autres.
2. « Les écolos ensemble pour un avenir meilleur » EB5 B
Professeur : Mme Maha Farah
Elèves : Tarek Bazzi- Mohamad Chkeir- Mahmoud Karout- Leila Beydoun- Assile Samhat
BD numérique. Belles couleurs; gouttières ; onomatopées. Technique bien assimilée.
Message : Agir pour réduire les déchets. Impliquer les autres.
3. « Les ailes du changement. Envole-toi vers ton avenir ». EB7
Professeur : Mme Riham Ammar
Elèves : Rayan Samhat- Ali Saad- Lyn Beydoun- Sirine Kanafer
BD numérique. Belles couleurs; disposition variée des cases dans les planches ; Couverture originale.
La technique est respectée.
Message : Agir par des pratiques durables.
II. Lycée Mohamad Saad 2BD
1. « Superman au service des écolos ou la lutte contre la pollution (ajouté par moi) Seconde S3
Professeur : Mme Mariam Kaafarani
Elèves : Raghad Dhayni- Dima Moghniye- Ciline Debes- Ali Dhayni
BD numérique. Vidéo avec musique ; dialogues par 2 voix des élèves. Mise en planches. Très originale. Texte oralisé sur la pollution ;
Mélange entre imaginaire et réalité.
Message : Changer ses comportements pour protéger la nature et l’environnement.
2. « La terre propre. Mission accomplie » Classe de seconde
Professeur : Mme Mariam Kaafarani
Elèves : Mahdi Derbaj- Sleiman Chehoury- Zahraa Youssef- Nour Saleh
BD numérique bien travaillée.
Message : livrer aux générations futures une terre propre.
III. Al Massar international College
« Le vol d’un oiseau » Secondaire
Professeur : Mme Leila Sayed
Léa Sabeh- SV Hassan Hachem SE avec la contribution de Mme Sayed pour le scénario
BD numérique respectant la technique. Dialogue ; cases et gouttières réussies ; belles couleurs ; présence de strips variés.
Message : Respecter les droits de l’enfant
IV. Lycée Imam Al Jawad
« Foufou et ses amis »
Professeurs : Sawssan Chouman et Zeina Ahmad
Elève : Hakima Moussawi
BD numérique. Histoire bien conçue. Respect de la technique.
Message : La solidarité avec les autres
Prix spéciaux
1. Lycée Imam Al Jawad
La rentrée de l’école EB4
Professeurs: Mme Zeina Ahmad et Mme Sawsan Chouman
Zeinab Zaiter
Dessin manuel. Histoire bien menée. Planches bien organisées. Dialogues avec bulles.
Message : La solidarité
2- Ecole Arcadia
« Le règlement de l’école » Fifth grade ( Grade 5)
Professeur : Mme Souad El Chammaa
Elèves : Karim Bou Orom- Sally Farchoukh- Yara Hamiyeh- Hamiya Abou Eid- Séréna Serhal- Abed Rahman Yassine- Taline Ibrahim- Ali El Faraj- Ammar Ammar- Joumana Yehya .
Dessin manuel : encadrés ; idéogrammes ; bulles
Message : prendre soin de ses amis.
L’ALEF remercie tous les participants et surtout les enseignants qui ont encadré les productions de leurs élèves .Un merci spécial à Madame Maha Farah pour son travail et sa coopération pour la présentation lors de la cérémonie
Secrétaire Générale de l’ALEF
Ilham Slim-Hoteit

Concours: Voyage dans un futur technologique

Association Libanaise des Enseignants de Français- ALEF
Beyrouth, Achrafieh, Ecole normale Nabil Azouri

www.alef-liban.org

 

Concours

Titre: « Voyage dans un futur technologique »

Les technologies émergentes, (l’intelligence artificielle, la biotechnologie, la blockchain ou la réalité virtuelle) sont devenues un outil pédagogique innovant utilisé tout autant par le professeur de français que par les apprenants. Elles ouvrent de nouveaux horizons dans l’enseignement du français et suscitent la créativité des apprenants aptes à manipuler avec dextérité les outils technologiques.

 

DESCRIPTIF

Ce concours invite les participants à laisser libre cours à leur créativité en écrivant une histoire qui se déroule dans un monde où les technologies émergentes jouent un rôle central.

Ils doivent explorer les conséquences positives et négatives de ces technologies sur l’homme et la société.

L’histoire peut être située dans n’importe quel contexte : science-fiction, réaliste, dystopique ou utopique.

Ce sujet de concours devrait stimuler l’imagination des participants et les encourager à explorer les possibilités narratives offertes par les technologies émergentes dans un contexte de fiction.

 

OBJECTIFS VISÉS

– Maîtriser le français à l’écrit (grammaire et syntaxe).

– Ecrire un scénario original en faisant preuve d’imagination.

– Utiliser les technologies de manière créative.

-Mettre en avant des défis éthiques, les dilemmes moraux, ou les avantages extraordinaires de ces technologies.

 

PUBLIC CIBLE

Ce concours s’adresse aux apprenants des cycles complémentaire et secondaire.

 

DATES IMPORTANTES

Cérémonie par webinaire sur ZOOM : 06 décembre 2024 (16h Beyrouth)

Date limite pour l’inscription : 15 novembre 2024

Date limite pour l’envoi des productions : 20 novembre 2024

Le lien vers la cérémonie sera envoyé la veille.

 

Modalités d’inscription et d’envoi des productions

Pour vous inscrire au concours, veuillez remplir la fiche d’inscription:

https://forms.gle/9kxdtPUf2rm648wU6

Envoyez conjointement les vidéos et les textes :

En utilisant exclusivement l’application Telegram au n° 00961 3 826948 (@habibzorkot) et au n° 009613180576 (@Ilham Slim-Hoteit)

Évaluation des productions des apprenants : le comité d’organisation et l’initiatrice du projet évalueront les productions réalisées. Les résultats seront proclamés lors de la cérémonie de remise des prix aux lauréats, organisée par l’ALEF le 06 décembre 2024.

 

Remarque

Ce concours a été précédé par une formation intitulée « Tech Teach : Enseigner à l’ère de l’intelligence artificielle »

 

Projet initié par Mme Odette Yanni

Concours: Écrire une histoire captivante sur la biodiversité

Association Libanaise des Enseignants de Français- ALEF
Beyrouth, Achrafieh, Ecole normale Nabil Azouri

www.alef-liban.org

 

Concours

 Titre: « Écrire une histoire captivante sur la biodiversité »

 

DESCRIPTIF

La biodiversité est la variété des formes de vie sur Terre, des écosystèmes complexes aux plus petites créatures. Dans le cadre de ce concours, les participants sont invités à laisser libre cours à la créativité et à rédiger une histoire engageante qui met en avant l’importance de la biodiversité.

Ce concours s’intègre dans le thème général de l’année 2024, « Le développement durable » dont la biodiversité est un des axes.

Le récit devrait illustrer comment la biodiversité influence notre monde, comment elle est menacée et comment nous pouvons agir pour la préserver.

Les participants sont libres de choisir n’importe quel contexte, époque ou lieu pour leur récit, mais il faut toujours s’assurer que le thème de la biodiversité se trouve dans le corps de l’intrigue.

 

OBJECTIFS

  1. Faire des recherches sur la biodiversité.
  2. Veiller à l’exactitude et la pertinence des informations liées à la biodiversité dans l’histoire.
  3. Écrire un texte narratif en français en respectant les règles de ce type de texte.
  4. Faire preuve d’imagination.
  5. Susciter les émotions du lecteur.
  6. Mettre en relief dans le message final l’importance du respect de la biodiversité

 

PUBLIC CIBLE

 Ce concours s’adresse aux apprenants des deux cycles complémentaire et secondaire.

 

DATES IMPORTANTES

Cérémonie par webinaire sur ZOOM : 10 mai 2024 (16h Beyrouth)

Date limite pour l’inscription : 25 avril 2024

Date limite pour l’envoi des productions : 2 mai 2024

Le lien vers la cérémonie sera envoyé la veille.

 

Modalités d’inscription et d’envoi des productions

Pour vous inscrire au concours, veuillez remplir la fiche d’inscription:

https://forms.gle/YFmfA3o7d38cTpm27

Envoyez conjointement les vidéos et les textes :

En utilisant exclusivement l’application Telegram au n° 00961 3 826948 (@habibzorkot) et au n° 009613180576 (@Ilham Slim-Hoteit)

Très important: La production (Texte et vidéo) doit être réalisé par un groupe de 4 élèves au maximum; leurs noms et celui de l’enseignant(e) encadrant doivent être envoyés avec le texte et la vidéo.

Évaluation des productions des apprenants : le comité d’organisation et l’initiatrice du projet évalueront les productions réalisées. Les résultats seront proclamés lors de la cérémonie de remise des prix aux lauréats, organisée par l’ALEF le 10 mai 2024.

 

Projet initié par Mme Odette Yanni

Concours: Journalistes en herbe

  Association Libanaise des Enseignants de Français- ALEF
Beyrouth, Achrafieh, Ecole normale Nabil Azouri

www.alef-liban.org

 

Concours

Titre : « Journalistes en herbe »

Domaines : expression écrite (rédaction d’un article de presse)

L’article de presse est un genre de texte enseigné en cycle complémentaire. Il est lié à l’étude du texte info- explicatif. Ce genre de texte permet de donner des informations sur un sujet d’actualité, d’évoquer un problème et d’y proposer des solutions. Un tel type de projet permettra à l’élève de développer ses compétences linguistiques, ses compétences d’analyse, de synthèse et de reformulation. Le travail en groupe aussi revêtira plusieurs talents entre reporter, rédacteur, dessinateur et illustrateur…

 Thèmes :

Effet de serre, développement durable, pollution, guerres et conséquences de la guerre, le déracinement social, l’intelligence artificielle et l’avenir de l’éducation.

 

 2- OBJECTFS VISÉS

  • Savoir organiser ses idées
  • Les présenter de façon claire et concise
  • Utiliser le ton et le registre de langage approprié
  • Soigner la forme de l’énoncé
  • Améliorer son niveau de langue en cherchant et reformulant

 

3- Public cible :

– Cycle III de l’Éducation de Base : classes EB7, EB8, EB9.

– Étudiant.e.s universitaires

 

4- Dates importantes :

  • Date de la cérémonie de remise des prix par webinaire : 19 avril 2024
  • Date limite pour l’inscription : 31 mars 2024
  • Date limite de l’envoi des productions : 04 avril 2024

 * Le lien vers la cérémonie sera envoyé la veille.

 

Modalités d’inscription et d’envoi des productions

  • Pour vous inscrire au concours, veuillez remplir la fiche d’inscription:

https://forms.gle/zU1fhJJB6MewNQKz8

Envoyez conjointement les vidéos et les textes en utilisant exclusivement l’application Telegram au n° 00961 3 826948 (@habibzorkot) et au n° 009613180576 (@Ilham Slim-Hoteit)

  • Évaluation des productions des apprenants : le comité d’organisation et l’initiatrice du projet évalueront les productions réalisées. Les résultats seront proclamés lors de la cérémonie de remise des prix aux lauréats, organisée par l’ALEF le 19 avril 2024

 

  • Initiatrice du projet : Mme Leila El Sayed Hussein

Concours : « Créer une Bande dessinée en classe de français »

Association Libanaise des Enseignants de Français- ALEF
Beyrouth, Achrafieh, Ecole normale Nabil Azouri

www.alef-liban.org

 Concours

« Créer une Bande dessinée en classe de français »

Descriptif du concours

La mise en œuvre du projet « Créer une BD en classe de français » dans les établissements publiques et privés de toutes les régions libanaises comporte deux volets :

– Travailler la séquence pédagogique « De la découverte de la BD à la création d’une BD »

– Organiser une exposition des travaux des apprenants : lieu (x), public (apprenants, enseignants, parents, invités extérieurs…), action de valorisation.

Dans une classe de FLE, une bande dessinée peut être créée à partir :

– d’une adaptation d’une œuvre littéraire, artistique ou cinématographique : conte, fable, nouvelle, extrait d’un roman, poème, chanson, images, toile de peinture, extrait de film.

– ou d’une création libre. Pour le choix de productions libres, le thème proposé : Education au développement durable : « Sauvegarder et améliorer son environnement. »

Inscrire ce projet éducatif sous forme de concours dans le cadre du mois de la Francophonie (mars 2024)

 

Thèmes

Ils s’inscrivent dans le cadre de la thématique générale 2023-2024 :                 Education au développement durable

Axes retenus :

  • Biodiversité
  • Changement climatique
  • Contact de l’homme avec la nature

 

OBJECTIFS VISÉS

– Maîtriser le français à l’oral et à l’écrit. – Renforcer la compréhension de texte (la narration)

. – Ecrire une histoire / scénario et la mettre en images.

– Apprendre à utiliser un outil numérique pour réaliser la BD.

– Enrichir sa culture littéraire francophone.

– Développer sa créativité artistique.

– Adopter un agir environnemental responsable.

– Travailler en équipe.

– Développer son épanouissement personnel, émotionnel et social.

 

Public cible

Ce projet est adressé aux apprenants des cycles II (classes EB4, EB5, EB6) et III (EB7, EB8) de l’Éducation de Base, au cycle secondaire (classe de seconde) et au niveau universitaire (étudiants de FLE). Niveau de langue : A1 – A2 / B1- B2 (CECRL) .

 

ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE PROPOSÉES

– Visites à la BCD, au CDI et lecture de BD aux styles différents.

– Lire des BD numériques sur écran, ordinateur, tablette ou smartphone (plateformes spécialisées) – Exploitation pédagogique de la BD en classe : apprendre le vocabulaire de la BD.

– Réalisation de la BD en étapes, élaboration d’un plan de réalisation avec des délais :

  • Elaborer le scénario ou l’histoire, choisir des personnages, des objets, des décors et des images.
  • Sélectionner un format de présentation, monter les bulles avec le texte

. • Choisir la typographie

. • Composer les planches avec les vignettes, mise en page.

– Création de la BD en PDF ou en numérique, réalisation de la vidéo. (Référence: formation sur la BD)

 

CONSIGNES de PRESENTATION

Les apprenants réaliseront des BD de deux à six planches au maximum. – Tous les styles et tous les genres de BD sont acceptés. – Les BD sont créées en PDF ou en numérique et présentées dans une vidéo. Les productions doivent être collectives (groupes de trois /quatre élèves ayant chacun une responsabilité bien définie).

 

Dates importantes

Date limite pour l’inscription : 05/02/2024

Dépôt des productions :  15/02/2024

Cérémonie par webinaire sur ZOOM : 07/03/2024 (16h Beyrouth)

Vous recevrez les identifiants et le code le 06/03/2024

 

Modalités d’inscription et d’envoi des productions

Pour vous inscrire au concours, veuillez remplir la fiche d’inscription :

https://forms.gle/Xocwn4nghZd83Lhf7

Pour plus d’informations, veuillez nous contacter par courriel à l’adresse de messagerie électronique de l’ALEF : alef.liban.2020@gmail.com .

Envoyez conjointement les vidéos et les textes en utilisant exclusivement l’application Telegram au n° 00961 3 826948 (@habibzorkot) et au n° 009613180576 (@Ilham Slim-Hoteit)

Évaluation des productions des apprenants : le comité d’organisation et l’initiatrice du projet évalueront les BD réalisées. Les résultats seront proclamés lors de la cérémonie de remise des prix aux lauréats, organisée par l’ALEF pendant le mois de la Francophonie.

 

Projet initié par Mme Maha Huseini

Concours : « Jeu de théâtre » : Pourquoi le « jeu de théâtre » en classe de français ? »

Association Libanaise des Enseignants de Français- ALEF
Beyrouth, Achrafieh, Ecole normale Nabil Azouri
www.alef-liban.org

Concours :
« Jeu de théâtre » : Pourquoi le « jeu de théâtre » en classe de français ? »

DESCRIPTIF DU PROJET

Les spécificités et le contenu du projet (thème, objectifs, durée, etc) sont définis en collaboration avec l’enseignant en tenant compte de la thématique générale adoptée par l’ALEF 2023-2024.

Les séances sont hebdomadaires et peuvent se dérouler sur le temps scolaire.

Elles durent entre 45 minutes et 1 heure, en fonction du projet et de la tranche d’âge des enfants.

Pour « adapter une pièce », tous les types d’expression sont mobilisés : impossible d’oublier son corps pour occuper l’espace scénique, faire face au public avec toute son expression corporelle ; les dialogues eux requièrent, évidemment, l’expression verbale ; quant aux décors, accessoires et costumes, ils permettent de nombreuses manifestations de l’expression manuelle. La musique, jouée, chantée ou enregistrée ajoute la note de cette expression musicale et rythmique si riche et parfois déjà bien développée chez certains ; enfin, les aspects techniques des éclairages ou des effets de scène sollicitent une créativité souvent oubliée.

Bien entendu, l’activité pédagogique reste nécessairement dans notre esprit tout au long du travail où les apprentissages actifs prennent une grande place.

 

Thèmes

Ils s’inscrivent dans le cadre de la thématique générale 2023-2024 :
 Education au développement durable

Axes retenus :

  • Biodiversité
  • Changement climatique
  • Contact de l’homme avec la nature

 

OBJECTIFS VISÉS

Quel que soit le projet, notre premier objectif reste toujours de créer un espace d’ouverture, de communication, d’éveil et de rencontres.

Un endroit et un temps favorisant l’épanouissement des individus dans un groupe, leur autonomie.

Un espace qui participe au développement de l’imaginaire et de la confiance en soi.

Voici la liste des objectifs visés :

  • S’impliquer dans une activité théâtrale en présentiel.
  • Collaborer avec le groupe classe et l’enseignant.
  • Participer à des jeux de rôle, de théâtre.
  • S’exprimer aisément à l’oral et jouer en interaction face à la classe.
  • Savoir réaliser des adaptations théâtrales à partir d’images, de films et de textes littéraires.
  • Produire un texte de théâtre en groupe.
  • Elaborer une vidéo de la représentation théâtrale.

 

PUBLIC CIBLE

Cette activité est adressée aux apprenants des cycles II et III de l’Éducation de Base (classes EB4, EB5, EB6, EB7, EB8, EB9)

  

ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE PROPOSÉES

Pour les fiches, elles sont sélectionnées en fonction des objectifs retenus du curriculum et répartis sur 4 semaines.

Pour les guides de l’enseignant/e, ils proposent les démarches d’utilisation des fiches d’activités ainsi que des « Listes de vérification ou « Checklist » insérées à la fin de chaque classe. Une fois remplies, ces listes permettent à l’enseignant/e de déterminer le niveau d’acquisition de certains objectifs pour y revenir et y remédier avant d’entamer l’enseignement/apprentissage de ces objectifs.

* Dans les guides de l’enseignant/e des classes primaires, plusieurs petites histoires sont incluses avec des propositions d’exploitation. Elles seront utiles dans cette situation scolaire pour les différentes classes afin d’installer un environnement francophone.

  

FINALITÉ

L’élaboration d’une pièce permet également un travail important au niveau social et personnel. Ce travail demande en effet une observation, non seulement des enfants par l’enseignant mais aussi des enfants entre eux, à une création à partir de ce qui est observé et donc à une connaissance plus approfondie de soi et des autres. Ainsi se développe une faculté que nous nous devons d’exercer avec force aujourd’hui : la qualité de l’écoute de l’autre.

 

ÉVALUATION : le comité d’organisation et l’initiateur du projet évalueront les scenarios, les rôles ainsi que l’acte scénique.

 

 PRODUCTION D’ACTIVITÉS 

Les apprenants produiront
1. une pièce de théâtre écrite.
2. une mise en scène de la pièce écrite sur des planches virtuelles
3. une affiche d’invitation à la pièce de théâtre.

 

 Consignes pour la présentation de la pièce théâtrale écrite et de la vidéo :

 La couverture du texte de la pièce petit ou moyen format.
 Utilisation du papier ou du carton mat ou glacé.
 Taille et couleur au choix.
 Trois composantes doivent figurer sur la couverture : les auteurs, les illustrateurs, la classe

 

Dates importantes

Date limite pour l’inscription : 20 /02/2024

Dépôt des productions :  01 /03/2024

Cérémonie par webinaire sur ZOOM : 20 /03/2024 (16h Beyrouth)

Vous recevrez les identifiants et le code le 19 /03/2024

Modalités d’inscription et d’envoi des productions

Pour vous inscrire au concours, veuillez remplir la fiche d’inscription:

https://forms.gle/HAckRqWR5U3jXvgh9

Pour plus d’informations, veuillez nous contacter par courriel à l’adresse de messagerie électronique de l’ALEF : alef.liban.2020@gmail.com

Envoyez conjointement les vidéos et les textes en utilisant exclusivement l’application Telegram au n° 00961 3 826948 (@habibzorkot) et au n° 009613180576 (@Ilham Slim-Hoteit)

Évaluation des productions des apprenants : le comité d’organisation et l’initiatrice du projet évalueront les productions réalisées. Les résultats seront proclamés lors de la cérémonie de remise des prix aux lauréats, organisée par l’ALEF pendant le mois de la Francophonie.

Projet initié par Mme Ghiwa Ghanem-Marouni